Il était une fois mon premier stage…
Divers

Il était une fois mon premier stage…

Il y a près de 7 ans, j’entrais pour la première fois dans un cabinet d’avocats pour y faire un stage « découverte » d’un mois.

À travers cet article, j’ai décidé de vous raconter cette expérience que je ne suis pas prête d’oublier car cela m’a permis de découvrir le monde professionnel, mais également et surtout le métier d’avocat.

À la base, je souhaitais devenir médecin et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai fait un bac scientifique. Sûre de mon choix, je me suis tout naturellement inscrite en fac de médecine et pendant deux ans, j’ai travaillé comme jamais je n’avais travaillé auparavant.

Mais lorsque j’ai échoué ma première année pour la seconde fois, j’ai compris qu’il fallait que je me réoriente au plus vite. Je n’avais jamais pensé à un plan B car je ne me voyais pas faire autre chose que de la médecine, si bien que je me retrouvais dans une impasse.

C’est alors que mon oncle, avocat, m’a soumis l’idée de devenir avocate en droit médical, dans l’espoir de me rapprocher le plus possible de ma passion : la médecine. L’idée ne m’enchantait pas totalement mais je décidai tout de même d’y réfléchir. Après tout, il est vrai que j’avais toujours adoré écrire et lire, alors pourquoi ne pas tenter cette filière plutôt destinée aux littéraires…

Après quelques semaines de réflexion, je me suis inscrite en fac de droit, ne sachant pas quoi faire d’autre de ma vie. Ainsi, je dois bien avouer que c’est par défaut que j’ai choisi de faire du droit.

Les premiers jours à la fac de droit ont été compliqués car je me suis rendue compte que cette voie ne m’était pas du tout appropriée. Pour en savoir un peu plus, je vous invite à lire mon article sur Mon premier jour à la fac de droit.

Après un an de cours de droit, le bilan était plutôt mitigé : finalement, ce n’était pas si imbitable que ça mais j’avais de sérieux doutes quant à l’idée de vouloir faire une carrière d’avocate. J’avais besoin de faire une immersion dans le monde des avocats, afin d’avoir un aspect pratique de la profession.

Mon oncle m’a alors proposé de faire un stage d’un mois dans un cabinet à taille humaine, spécialisé en droit pénal et droit du travail, afin d’avoir un aperçu du quotidien des avocats. Cette expérience devait me permettre d’y voir un peu plus clair sur mon avenir professionnel.

J’appréhendais ce stage que je vivais comme un véritable challenge car c’était ma première expérience professionnelle. J’avais peur de ne pas savoir faire, de ne pas comprendre, et de ne pas bien faire.

Le premier jour, je mis plusieurs minutes à choisir ma tenue vestimentaire. Je délaissais mon jean et baskets d’étudiante pour une tenue plus habillée ; je voulais faire bonne impression aussi bien aux avocats qu’aux clients susceptibles de venir au cabinet. Il est vrai qu’on dit qu’il ne faut pas se fier aux apparences mais en réalité, l’apparence est la première impression que nous laissons aux personnes extérieures… C’est pour cela qu’il faut la soigner surtout dans le monde professionnel.

Alors que je venais de terminer ma première année de droit, les avocats du cabinet m’ont très bien et très vite intégrée dans leur équipe. J’aidais à préparer des dossiers de plaidoirie, j’assistais aux audiences et rendez-vous clients et je discutais des dossiers avec les avocats que je n’hésitais pas à solliciter lorsque je ne comprenais pas certaines notions. Contrairement à ce que je craignais, je ne saurais résumer mon stage à la réalisation de photocopies !

Malgré ma timidité, j’ai su profiter pleinement de ce stage qui m’a justement aidé à gagner en confiance.
Le mois est passé très vite mais j’ai tout de même pu avoir un aperçu du quotidien de l’avocat et mieux comprendre les rouages de cette profession.

Finalement, il ne fallait pas que je ferme les portes à ce métier que je devais apprendre à cerner en profondeur au cours de stages ultérieurs.

En un mois de stage, j’ai pu aborder plusieurs types de dossiers et une large palette de problématiques, ce qui m’a fait comprendre que le métier d’avocat était tout sauf ennuyant ! J’ai même réalisé que je ne m’étais peut-être pas trompée de voie au final !

Aujourd’hui, plus que jamais, je peux dire que c’est un honneur d’être entrée dans cette profession que j’exerce au quotidien avec passion…

Et vous, comment avez-vous vécu votre premier stage ?